Calculateur des modes de livraison

 Objectif - Problématique
Les frais de port sont indissociables de la vente sur Internet.

Le calcul automatique des frais de port constituent une problématique complexe.

Où se trouve le vendeur, où se trouve l'acheteur, quel est le poids et le volume des objets à expédier, pratiquez vous le franco de port, quelle est la rapidité de la livraison souhaitée et donc quel service va être utilisé pour livrer la commande. La taille ou le poids dépassent-ils les limites acceptées par certains transporteurs (vous ne pouvez pas expédier une machine à laver par Chronopost même si votre client est prêt à payer une fortune pour le faire !). Chez Oxatis nous partons du principe que vous n'êtes pas en train de construire un site concurrent d'Amazon.com et que votre métier reste raisonnablement simple. Comme vous allez le découvrir le système de calcul de port que nous vous proposons est souple mais reste assez simple d'emploi ! N'oubliez pas une chose vos clients doivent à peu près comprendre ce que vous leur facturez comme port, c'est la raison pour laquelle les systèmes trop sophistiqués ne sont pas toujours souhaitables.
 
 Ordre de collecte des informations
Vous remarquerez probablement que dans le déroulement du panier d'achat le prix du transport n'est pas affiché avant que le client ait saisi son adresse.

Pourquoi ne pas lui donner le prix final avant ?

La raison est simplement qu'il est nécessaire de connaître la destination exacte pour pouvoir calculer le coût exact du transport en fonction du volume et du poids de la commande.

Bien évidemment il est impossible de calculer ceci sans connaître l'adresse du client !
 
 Qu'est-ce qu'une option de port ?
Pour satisfaire votre clientèle il est probablement nécessaire de lui donner le choix de plusieurs niveaux de service pour le transport. Utiliser un service haut de gamme tel que Chronopost de façon systématique est peut-être simple à gérer mais il pénalise les clients bien organisés qui passent leurs commandes avec une certaine anticipation ! Il est donc logique de proposer différentes options de port à des tarifs plus où moins onéreux suivant la rapidité du service offert (nous avons quelques clients qui autorisent les clients à passer dans leur magasin chercher leur commande et qui ajoute donc une option de transport " enlèvement au dépôt " facturé zéro € et en mode contre-remboursement !)

Chaque option de transport va pouvoir être tarifée en fonction du niveau de prestation, et en général du délai de livraison offert.

Chaque option de transport porte un nom court qui sera rappelée au client dans sa confirmation de commande et une description précise qui vous permet de décrire complètement le service au moment où le client va le choisir.

Chaque option de transport peut aussi être en mode contre-remboursement. Dans un tel cas, le " processeur de paiement " est le transporteur,.puisqu'il est chargé de recouvrer la somme demandée.

Note importante : dans le menu Panier d'achat|Paiement il existe une option " Contre remboursement ". Si vous l'activez cela veut dire que vous acceptez le contre remboursement quel que soit le service de port choisi par l'utilisateur. C'est une simplification et son utilisation est assez rare. Il est plus logique de désactiver cette possibilité et de créer des options de transport qui incluent le mode de contre remboursement. Dans un tel cas vous facturerez souvent plus cher le transport puisque le transporteur vous facturera lui-même son travail de recouvrement. Analysez soigneusement vos besoins avant de décider ce qui est bien pour votre site. N'oubliez pas que le contre-remboursement est une bonne façon pour les clients encore peu à l'aise à l'idée de mettre leur carte de crédit sur l'Internet d'acheter quand même sur votre site.

Vous pouvez créer autant d'option de port que vous le souhaitez. Restez tout de même simple pour que vos clients ne soient pas perdus dans les choix !
 
 Faites varier les coûts en fonction des articles.
Si le coût du transport est largement variable en fonction de la nature des articles que vous vendez, utilisez le concept de surcharge de manutention.

Le prix calculé pour le " transport " inclut en fait le transport et la manutention.

Vous pouvez affecter un prix de manutention pour chaque article avec un prix pour le premier article d'une référence et un prix pour les suivants.
 
 Exemple.
Supposons que vous définissiez deux tarifs de frais de port 15€ service rapide, 10€ service normal.

Vous définissez aussi :
- Surcharge de manutention Article 1 : 3€ le premier, 2€ les suivants
- Surcharge de manutention Article 2 : 5€ le premier, 4€ les suivants

Le client commande 4 articles 1 et 5 articles 2. Le prix du port et de la manutention s'élève à : 15 + 1x3 + 3x2 + 1x5 + 4x4 = 45€ en service rapide. 10 + 1x3 + 3x2 + 1x5 + 4x4 = 40€ en service normal.

Cette méthode apporte beaucoup de souplesse mais implique que vous définissiez correctement les valeurs des frais de manutention dans les articles.
 
 Le calculateur de port
Toutes les fonctionnalités précédemment décrites sont assez simples à mettre en oeuvre.

Cependant il existe des cas où plus de complexité est nécessaire. Tarifs variables suivant les pays de destination, suivant le poids ou le volume, ou bien en fonction du nombre d'articles de la commande, ou encore en fonction du prix total de la commande. Tarifs par paliers, franco de port à partir d'un certain montant ou d'un certain nombre de produits, etc ….

Dans ces situations, l'utilisation de formules plus complexes est nécessaire.

Sept formules de calcul sont disponibles et permettent, en général, de régler tous les cas :
  • Montant fixe : C'est le cas le plus simple décrit précédemment. Son utilisation dans le cadre du calculateur de port n'a de sens que lorsqu'il est couplé à la gestion du pays de destination décrite plus loin.
  • Montant proportionnel au nombre de produits de la commande : Avec ce choix de formule il vous suffit d'indiquer le montant en € à ajouter au prix de la commande pour chaque unité commandée.
  • Montant proportionnel au prix de la commande : Il suffit d'indiquer le pourcentage à ajouter au prix total de la commande
  • Montant proportionnel au poids-volume de la commande : Dans ce cas vous définissez le montant HT en € à rajouter pour chaque kg commandé. Le calcul est proportionnel, donc si 3,5 Kg sont commandés le montant de port facturé sera 3,5 fois ce montant.
  • Montant par paliers sur le nombre de produits de la commande : Avec les formules par paliers, il est nécessaire d'entrer les définitions des différentes tranches de facturation en fonction du nombre d'unités (de produits) dans la commande. Vous allez déterminer que, si le nombre de produits dans la commande est compris entre X1 et Y1 alors le montant du transport sera Z1 et ainsi de suite.

    IMPORTANT : n'oubliez pas de définir une dernière tranche avec un nombre très élevé (1.000 unités par exemple) si vous voulez vous assurer que le port sera facturé quel que soit le nombre de produits dans la commande. En effet si vous ne définissez que deux tranches, par exemple, 0 à 10 et 11 à 20 et qu'un client commande 25 produits le Calculateur de port en déduira qu'il n'y a rien à facturer. C'est d'ailleurs la technique que vous adopterez si vous désirez par exemple que toute commande de plus de 20 produits soit franco de port.
  • Montant par paliers sur le prix de la commande : Vous pouvez aussi travailler en fonction du prix total de la commande. Vous allez déterminer que si le montant de la commande est compris entre X1 et Y1 alors le montant du transport sera Z1 et ainsi de suite.

    Note : la même remarque que précédemment s'applique pour le Franco de port. Définissez une tranche avec un montant très important et affectez une valeur nulle au coût du transport pour cette tranche.
  • Montant par paliers sur le poids-volume de la commande : Enfin vous pouvez entrer les définitions des différentes tranches de facturation en fonction du poids total de la commande. N'oubliez pas que les volumes sont convertis en équivalant poids selon le ratio que vous avez fourni. Vous allez déterminer que si le poids de la commande est compris entre X1 et Y1 alors le montant du transport sera Z1 et ainsi de suite.
  • Lorsque vous utilisez la facturation par poids-volume, il est important de comprendre le concept d'équivalent Poids-Volume. Les transporteurs vous facturent toujours l'option la plus défavorable. Si vous arrivez avec une petite malle très lourde, ils vous factureront au poids. Si vous leur présentez un énorme sac de plumes ils vous factureront au volume. Pour simplifier, ils décident qu'un cm3 (volume) ne doit pas peser moins de X grammes ou bien au lieu de vous facturer le poids réel, ils vous factureront l'équivalent poids pour le volume concerné. Vous pouvez donc définir l'équivalent Poids-Volume, c'est à dire le pseudo poids en grammes d'un cm3 de volume (ce qui revient au même que d'indiquer le pseudo poids en tonne d'un M3 de volume). Le Calculateur de port se basera sur le poids de chaque article à livrer, il calculera aussi le volume, comparera le volume transformé en poids grâce à l'équivalent poids-volume que vous avez défini et conservera la valeur la plus défavorable pour déterminer le montant à facturer pour chaque article.
Important : Soyez homogène dans les formules de calculs. Si vous décidez de proposer plusieurs options de port (lente, rapide, contre remboursement …) il est généralement préférable qu'elles se basent toutes sur le même type de formule. Dans le cas contraire le résultat des calculs de tarifs peut devenir peu homogène et difficile à tester dans votre site. Vous pouvez vous retrouver dans une situation ou le tarif lent devient plus cher que le tarif rapide car les bases de calculs n'ont rien à voir ! Restez simple.
 
 La gestion des pays de destination
Le calculateur de port permet aussi de calculer une tarification de transport en fonction de la destination.

Vous pouvez, par exemple, définir une option de port pour la France métropolitaine et une option de port pour la communauté européenne et décider de ne pas livrer d'autres pays.

Pour chaque option de port vous pouvez décider si elle s'applique à tous les pays ou à une liste précise de pays.

Il est courant de définir 3 tarifs, un pour la France métropolitaine, un pour une sélection de pays de l'Europe continentale, et un pour l'Amérique du Nord. Dans un tel cas si un visiteur veut passer une commande alors qu'il réside en Afrique ou en Asie, le système de port lui indiquera que votre site ne peut accepter directement sa commande. Si le visiteur déclare une adresse aux USA, seule l'option de port valide pour un envoi vers les USA lui sera proposée.

Vous pouvez bien entendu définir plusieurs options de port pour chaque groupe de pays, par exemple deux options (une lente moins chère, une rapide plus chère pour la France) et une seule par avion pour les USA. Il n'y a pas de limites au nombre d'options que vous pouvez créer.

Important : Testez votre système de port. Rendez-vous dans votre site, passez une commande, donnez une adresse dans un pays, puis dans un autre et vérifiez les options qui vous sont proposées.
 
 Quelques exemples concrets
  • Vous vendez des produits de petite taille, vos commandes sont toujours d'un volume et d'un poids à peu près homogène. Restez simple. Ne souscrivez pas à l'option calculateur de port et facturez un prix fixe pour le port. Si vous avez peur qu'une commande soit trop importante (trop de produits) alors affectez une valeur de manutention à tous vos produits. De cette façon plus le nombre d'articles inclus dans la commande sera important, plus le coût de facturation du port sera important.

    Forfaitiser le prix du transport est souvent une bonne idée ! Si par exemple vous vendez du miel sur le Web, vous connaissez votre vente moyenne, par exemple 3 pots de 500 grammes. Forfaitisez le prix du transport. Proposez un transport classique pour un montant X et un transport rapide pour un montant Y. Vous y perdrez un peu si un client vous commande 5 pots et y gagnerez un peu lorsque le client vous commande 1 pot. Au final vous serez probablement en équilibre et vous aurez gagné votre vie en vendant du miel, et non pas en faisant une hypothétique marge sur le métier de transporteur.
  • Vous désirez que pour toute commande de moins de 5 articles le coût du port soit de 10€, que pour toute commande de moins de 10 articles le coût du port soit de 15€ , que pour toute commande supérieure à 10 articles le coût soit de 20€ et vous voulez vendre en Belgique et en suisse car vos produits sont en Français, mais les coûts de port seront supérieurs de 3€ aux prix pratiqués pour la France.
    • Préparez une première option de port et réservez la à un pays, la France métropolitaine. Choisissez comme formule de calcul " Montant par paliers sur le nombre de produits de la commande ". Définissez un premier palier jusqu'à 5 produits pour 10€, un second jusqu'à 10 produits pour 15€, un troisième jusqu'à 100.000 produits (c'est votre façon de dire plus que 10 produits et sans limite) pour 20€
    • Dupliquez cette option de port et changez les pays de destinations (Belgique et Suisse). Puis changez les montants des paliers à 13€, 18€ et 23€.
  • Vous désirez reprendre le cas précédant mais l'améliorer en ajoutant Franco de port pour toute commande supérieure à 10 articles.
    • Changez simplement la valeur du palier " 100.000 " et affectez la valeur 0. Si le client commande 15 produits le calculateur de port en déduira qu'il ne faut rien facturer.
Attention : souvenez-vous que les coûts de manutentions, s'ils sont définis, sont toujours ajoutés au prix du port. Si vous définissez un Franco tel que décrit ci-dessus mais qu'un des produits commandés implique des frais de manutention particuliers, ils seront facturés.
 

Ajouter aux favoris : http://www.oxatis.com/Help/HelpCenterContent.asp?ActionID=512&TID=1233&MID=9000&LangID=0
© 2001-2017 Oxatis. Tous droits réservés.