Contacter un commercial : (+33)4 86 26 26 26
CATÉGORIE : Beauté/Santé

Vendre des produits cosmétiques sur internet : tout ce qu’il faut savoir

Le secteur de la beauté et du bien-être est vaste. OK. Vendre des produits cosmétiques sur internet peut prendre différentes formes. OK. Je vais devoir en savoir plus sur votre projet. Vous souhaitez peut-être créer votre gamme de produits de beauté ? Vous avez un magasin et vous allez étendre vos canaux de diffusion en ligne ? Ou encore vous revendez des produits cosmétiques et du maquillage sur internet ?

Il suffit de se pencher sur le volume d’acteurs de la cosmétique pour constater le potentiel du marché de la beauté et du bien-être. Séphora, Nocibe, Yves Rocher, L’Oréal, L’Occitane, Marionnaud (…) ont tous fait le pari du e-commerce depuis déjà quelques années. Et selon une Etude Zion Market Research, d’ici 2024, le marché mondial des cosmétiques devrait peser 863 milliards de dollars.

Mais les grandes marques cosmétiques ne sont pas les seules à inonder le marché de la beauté. Il y a fort à parier que c’est dans un marché de niche que vous allez vous lancer. La demande grandit et proposer à la vente des produits spécifiques, uniques sur votre site de beauté e-commerce à de grande chance d’aboutir. Et gardez en tête que les produits cosmétiques français s’exportent à merveille. Le Made In France, le chic à la française, l’art, la mode et la culture, ça paye toujours !

boutique en ligne produits cosmetiques

D’ici 2024, le marché mondial des cosmétiques devrait peser 863 milliards de dollars

Au programme de cette création de site e-commerce : produits bio ou vegan, crèmes de soin, produits pour bébé, crèmes solaires, savons ou gel douche, maquillage, sérums anti-âges, soin du visage, parfums, rouge à lèvres. Puis les shampoings, laques, gels, mousses, teintures… Vendre des produits cosmétiques sur internet c’est sûr mais lesquels ?! Découvrons ensemble le marché, les acteurs et comment monter une stratégie web marketing dans le secteur prisé de la beauté.

Les chiffres du secteur de la cosmétique

Afin de trouver votre secteur de niche bien à vous et votre place sur le marché florissant des cosmétiques. Afin de mieux comprendre les enjeux rencontrés par les retailers et e-commerçants en 2020… Découvrez les chiffres clés du secteur de la beauté.
La FEVAD dévoile le chiffre du marché (Fédération Française de la Vente à Distance). En 2020, 600 millions d’euros été générés sur le marché de la cosmétique. Soit 10% de la vente en ligne, tous secteurs confondus. Et les e-consommateurs sont friands des produits beauté puisque 31,3 % d’entre eux déclarent avoir acheté au moins un produit cosmétique en ligne en 2020. Le secteur de la beauté devient donc le 4ème marché e-commerce en termes de volume d’acheteurs. Ce pourcentage devait continuer de croître dans les années à venir. C’était sans compter l’impact Covid-19 et la chute des ventes des produits cosmétiques en magasin. 

diversite produits cosmetiques
Le secteur de la cosmétique est marqué par une grande diversité de produits (source : Fédération des entreprises de la beauté).

D’après une étude réalisée en 2020 pour le FEBEA (fédération des entreprises de beauté), le secteur des cosmétiques a souffert durant le 1er semestre (-10% sur les ventes). Le rescapé : les produits d’hygiène (+50% de conversions).

Mais ne soyons pas défaitistes car à situation exceptionnelle, résultats exceptionnels. Rappelons qu’en France comme à l’international le secteur de la beauté et des cosmétiques est en plein essor depuis plusieurs années. Et plus particulièrement sur le canal e-commerce ! Quand les ventes en boutique diminuent, les ventes en ligne augmentent.

Les consommateurs du secteur de la beauté/santé

Le secteur a été bouleversé aussi par la dynamique impulsée par les influenceurs. Les produits de beauté sont partout et promus par tous. La cosmétique se popularise. Les produits sont plus sains, plus accessibles. Les consomateurs comparent et achètent partout et tout le temps.

Plus d’1,2 million de foyers ont acheté un produit de beauté en ligne en 2020. Parmi eux on compte près d’1/2 million de retraités. La FEVAD confirme que la croissance des ventes dans le secteur est l’une des plus fortes du 3ème trimestre 2020 (+31% vs 2019).
Attention cependant à la motivation des consommateurs. Certes, le confinement a privilégié les e-commerçants mais pas seulement. La préoccupation de la majorité des acheteurs de cosmétiques réside dans la consommation de produits naturels. Pourquoi le web est-il privilégié par rapport à la vente en magasin ? Tout simplement parce que les informations sont plus complètes qu’une étiquette avec une liste infinie et microcospique d’ingrédients. Puis, il est plus simple d’y comparer les prix ainsi que les avis (sur le produit et les services).

Influenster a mené l’enquête et voilà ce que l’on peut en retenir :

68% des acheteurs inspectent attentivement les ingrédients contenus dans leurs produits de beauté avant de prendre la décision de les acheter.

43% des consommateurs souhaitent acheter des produits de soin, de maquillage et/ou de soins capillaires « propres ».
75% des consommateurs attendent des marques qu’elles fournissent des détails sur les ingrédients du produit et leurs bénéfices (sur la santé, le bien-être).
40% des acheteurs recherchent quels ingrédients sont bons ou, au contraire, mauvais pour la santé.

Les 3 facteurs déterminants dans la décision d’achat :

1 Le prix 2 La disponibilité 3 Les ingrédients

Les acteurs de la cosmétique

entreprise de cosmetique france
Un encrage territorial très marqué (source : Fédération des entreprises de la beauté).

Le Palmarès du magazine Capital et de l’institut Statista propose le classement des sites les mieux notés par une audience de consommateurs. Ces sites présentent donc toutes les bonnes pratiques dont vous devez vous inspirer pour vendre des produits cosmétiques sur internet. Mais pas seulement. En effet, passons en revue le marché du bien-être et de la beauté en général. Les techniques seront toujours bonnes à prendre !

Ce n’est pas une surprise : les marques investissent massivement dans le digital. Les objectifs ? S’adapter aux nouvelles habitudes de consommation, toucher plus de clients, générer plus de ventes.

classement produits sante et bien être

Palmarès ‘Produits Naturels & Bien-Etre’ par le magazine Capital et l’institut Statista (2021).

Le prix de l’expérience client la plus satisfaisante revient à fleurancenature.fr. À shopper, des produits de beauté, des produits de santé, du maquillage et des huiles essentielles. La promesse est claire puisque c’est ‘Naturel & Bio’. Une page est entièrement dédiée à la philosophie de la marque. Jamais de parabènes, de phénoxyéthanol, de silicones… La marque met d’ailleurs en avant son Label Officiel de Ministère français de l’agriculture. Juste derrière on retrouve ecco-verde.fr et ses cosmétiques bio et véganes. La marque mise sur une navigation par catégories produits et par cible de clients (hommes, bébé & enfants…). Ainsi que sur des promos, des cadeaux et des conseils en tout genre. Dans cette catégorie produits naturels et bien-être, je vous invite à naviguer sur l’espace des cosmétiques DIY (Do It Yourself que l’on peut traduire par Faites-le vous-même) du site waamcosmetics.com. Une petite application permet de rechercher des recettes pour fabriquer vos propres produits de beauté en fonction de la texture de votre peau et de l’application que vous souhaitez en faire.

Les e-commerçants New Oxatis du secteur de la beauté/santé/bien-être

Un conseil très utile sur le long terme, inspirez-vous des sites e-commerce sur lesquels vous aimez naviguer. Focalisez-vous sur les points forts. Pour vous aider, découvrez quelques-uns des e-commerçants New Oxatis qui cartonnent sur leur secteur de niche.

Commençons avec HairStore.fr, un pure player spécialisé dans la vente de matériels de coiffure. Il passe de Prestashop à New Oxatis et multiplie son chiffre d’affaires par 7 dans les 5 années qui suivent. Le site est un exemple de bonnes pratiques : la page d’accueil met en avant les grandes marques vendues sur le site, les promos, s’adapte à la saison, met en avant les catégories ‘phare’, les nouveautés, les produits populaires… Les fiches produit sont également très bien construites : un visuel de qualité, les avis, l’alerte disponibilité, les éléments de réassurance, une description détaillée, des articles suggérés… la totale. HairStore mise également sur des campagnes Google Ads génératrices d’une majeure partie de son chiffre d’affaires. Baladez-vous sur la boutique en ligne, vous y trouverez de belles idées.

Hairstore.fr references clients New Oxatis
Produits et matériels de coiffure professionnels

Enchaînons avec Majama.fr, une boutique de make up professionnel. La force de Majama c’est la qualité de ses produits : du maquillage professionnel et du maquillage artistique. Face & Body painting, Make-up pour effets spéciaux (…) bref du haut de gamme avec un très bon positionnement prix. Le site s’adresse également aux pros qui, en ouvrant un compte, bénéficient de tarifs spéciaux. Majama mise sur la qualité professionnelle, les prix, la fidélisation de la clientèle mais aussi sur la notoriété de la marque. Des comptes sur Instagram et Facebook, un blog, et la mise en avant des écoles créées par la fondatrice du site. De quoi s’inspirer !

Majama références clients New Oxatis
Make-up Pro

Terminons avec un commerçant en provenance d’Annecy, Brin d’Herbe, herboriste confirmé ! Le commerçant sauve son chiffre d’affaires (pendant la pandémie) en élargissant son activité à la vente en ligne. Ce sont des passionnés de plantes médicinales et autres botanistes qui conseillent les consommateurs et leur proposent une gamme de produits autour du soin par les plantes. Compléments alimentaires, nutrithérapie, l’aromathérapie, élixirs et autres fleurs de bach. C’est son aspect familial et naturel qui donnent tout son charme à Brin d’Herbe. Un design simple qui sent la tradition et la bonne tisane de grand-mère. Soyez cohérent dans la promesse que vous faites à vos potentiels clients. C’est le pari qu’a brillamment relevé cet herboriste en ligne.

Brin d'herbes référence client New Oxatis

Herboristerie en ligne

Construire une stratégie pour vendre des produits cosmétiques sur internet

Tout d’abord, avant de vous lancer dans les outils à utiliser, de choisir la plateforme e-commerce sur laquelle vous lancer… Vous allez vous pencher sur l’image que va revêtir votre marque.

Vous avez élaboré une gamme de produits cosmétiques ? Vous avez un magasin et vous souhaitez cibler plus large, continuer à vendre malgré les éventuelles crises économiques et/ou sanitaires à venir. La stratégie que vous allez construire va dépendre des objectifs que vous vous êtes fixés. A chaque objectif seront associées des actions.

Les 5 étapes pour réussir la mise sur le marché de votre produit cosmétique

Consulter l’article posté par La Protection de la santé humaine de l’environnement. Vous y découvrirez les étapes pour commercialiser votre gamme de produits cosmétiques.

Créer l’identité de la marque de beauté

L’étude de marché est le passage obligé de tout projet commercial. Il est essentiel d’étudier précisément le marché dans lequel vous souhaitez vous lancer pour l’appréhender au mieux. Quels sont les chiffres du secteur, qui sont les acteurs, les consommateurs, leurs attentes, les freins à l’achat… Bref, tous les points soulevés dans la première partie du dossier. Trouver sa place grâce à :

  • un produit unique et bien spécifique,
  • de nouvelles habitudes de consommation,
  • une innovation,
  • au positionnement prix (imbattable !),
  • à votre point de différenciation (Unique Selling Point).

Si vous vendez déjà en magasin le profil de votre clientèle est déjà établi. Il va vous permettre de choisir les canaux sur lesquels diffuser vos produits et la manière dont vous allez communiquer.

Deux documents vous aideront à chaque étape d’avancement de votre projet e-commerce. Je vous conseille vivement de les télécharger, ils vous aideront à structurer vos idées et à ne rien oublier de votre projet. Je suis certaine que vous y trouverez de nombreux intérêts. Le modèle du business plan permet de calculer le budget de votre projet, on vous explique comment élaborer des tableaux prévisionnels pour choisir une solution en cohérence avec vos ambitions de chiffre d’affaires. Le cahier des charges quant à lui vous permettra de décrire le périmètre fonctionnel de votre site et les outils à prévoir pour atteindre les objectifs que vous vous serez fixés.

2 Guides Pratiques pour formaliser votre projet e-commerce

Trouver un partenaire qui saura vous entendre et vous aider

Les conseils que je ne saurais trop vous répéter :

1
Echanger avec les e-commerçants de votre secteur pour connaître leur prestataire et avoir leur retour d’expérience.
2
Anticiper vos besoins à moyen terme. En effet, une fois que votre site sera en ligne vous aurez besoin de le faire évoluer. Attention aux contraintes techniques, elles ont souvent tendance à se transformer en contraintes budgétaires.
3

Regarder du côté des acteurs e-commerce qui proposent des systèmes d’abonnements – une option vraiment intéressante quand on souhaite échelonner ses coûts.

4

Faites le choix d’un partenaire unique (pour la solution et les prestations dont vous aurez besoin pour faire grandir votre business : graphiques, webmarketing, …).

Tous les moyens doivent être employés pour remplir les objectifs fixés

Vous avez défini l’identité de votre marque, le budget nécessaire pour mettre en œuvre votre projet, dessiné le périmètre fonctionnel, sélectionné le partenaire qui saura répondre à vos ambitions/besoins. A présent, place aux objectifs et comment les atteindre.

La marque doit gagner en notoriété

Quand une marque ou une nouvelle gamme de produit débarque sur le marché il faut la faire connaître. Apparaître au bon moment, au bon endroit et donc face à la bonne personne. La notoriété va essentiellement se gagner sur les plateformes utilisées par votre cible. Instagram, Tik Tok, Google Shopping, YouTube (…) autant de canaux de communication que de moyens de diffuser vos produits. La notoriété ça se paye donc pour construire une stratégie basée sur la notoriété vous allez devoir élaborer un budget cohérent et calculer le ROI de chacune de vos actions. Vous obtenez un bon retour sur investissement, renforcez vos actions. Dans le cas contraire, testez d’autres actions.

Le site doit générer plus de trafic

Qui dit trafic dit référencement naturel et référencement payant, deux stratégies complémentaires. En effet, pour accueillir de nouveaux visiteurs, les fiches produits d’un site doivent remonter dans les résultats de recherche des moteurs de recherche (Google, Bing…). Pour cela, 2 techniques : le SEO et le SEA. Le 1er est un travail de longue haleine qui s’inscrit dans des bonnes pratiques et des actions menées sur le long terme. Le 2d se traduit par des annonces payantes diffusées par exemple sur Google. C’est en conciliant ces 2 méthodes que la majorité des sites génèrent leur trafic et leur chiffre d’affaires. A ces méthodes s’ajoutent la diffusion de tout ou partie du catalogue de produits sur des canaux de diffusion complémentaires. Toute exposition est bonne à prendre. La diffusion de certains de vos produits sur les places de marché peut contribuer à augmenter le nombre de vos visiteurs.

Les ventes de la boutique doivent augmenter grâce au site

Il faut savoir que 57% des e-commerçants New Oxatis vendent également hors ligne. C’est-à-dire en magasin traditionnel ou dans des réseaux de distribution. Et quand on leur demande l’impact du site sur la boutique physique, 61.5% d’entre eux évoque une augmentation de la fréquentation en magasin.

Quel(s) impact(s) a eu votre site sur votre boutique physique ?

benefice site e-commerce magasin physique
Cette question est issue d’une étude réalisée par New Oxatis dans le cadre du Profil du e-commerçant 2020.
Pour 43% des e-commerçants interrogés, la vente en ligne est nécessaire à l’équilibre financier de leur entreprise. Pour finir avec un dernier chiffre, un site permet une augmentation de CA de 14% en moyenne.

Donc pour un commerçant qui souhaite augmenter ses ventes, la réponse réside dans la digitalisation.

Convertir plus de visiteurs en clients

Le levier de la performance numéro un en e-commerce : la conversion ou comment transformer un simple visiteur en un véritable client ? Que les bonnes pratiques e-commerce soient avec vous ! Vous allez le prendre par la main et l’emmener tout droit jusqu’à la page de paiement. En prenant bien soin de le rassurer à chaque étape, de gommer tout frein à l’achat qui pourrait se mettre en travers de votre chemin.

Je vous conseille vivement de vous nourrir des articles publiés sur le blog e-commerce New Oxatis, vous y trouverez des pépites, pour tous les niveaux d’expertises.

Gagner du temps dans la gestion de votre activité

Parce que le temps c’est de l’argent, tous vos process de travail doivent être optimisés un maximum. Pour cela il existe de nombreux outils dédiés à vous faire gagner du temps. Chez New Oxatis par exemple, le dataplug vous fait gagner du temps dans la saisie de vos produits, la synchronisation de vos informations. Si vous optez pour un site connecté à un logiciel de Gestion Commerciale (Sage, Cegid, Ebp…), c’est encore du temps que vous pourrez faire gagner à vos commerciaux, au logisticien et aux autres. Toutes les données clients, les commandes (…) sont synchronisées et mises à jour quotidiennement. Ne négligez jamais cet aspect de votre projet !

Je m’arrêterai là pour les objectifs mais ils peuvent être multiples : fidéliser ses clients, augmenter le montant du panier moyen, le ROI de vos campagnes payantes… Et à chacun de ces objectifs, associez des actions, mesurez-les et ajustez votre stratégie. C’est en testant et en mesurant que vous augmenterez les performances de votre site e-commerce.

Fonctionnalités & conseils pour vendre des produits cosmétiques sur internet

Alors oui le design de votre site, la qualité des visuels, les éléments de réassurance sont des pré requis à la réussite de votre projet e-commerce. Mais ces basiques ne seront pas suffisants. En effet, le secteur des cosmétiques implique un investissement qui va au-delà de la boutique en ligne. Vous allez devoir faire parler de vous, la communication est la clé. Pour cela vous ne devez négliger aucun canal de vente et de communication.

Soigner la version mobile de votre site

C’est en feuilletant une étude réalisée par SemRush en 2020 sur le marché des cosmétiques qu’un chiffre m’a interpellé. En effet, 85% du trafic du marché des cosmétiques s’effectue sur mobile. Cela peut s’expliquer par le fait que les produits cosmétiques s’achètent régulièrement. La récurrence d’achat étant forte, il semble logique de se réapprovisionner en crème hydratante, shampoing ou autre savon hypoallergénique sur son smartphone.

La tendance se confirme du côté des grands acteurs du marché. 93%du trafic de L’Oréal se fait sur mobile. Je ne le répèterai jamais assez, l’optimisation de votre version mobile devient une nécessité absolue ! Dans votre chasse à la solution e-commerce, assurez-vous de choisir un partenaire qui vous permet d’administrer simplement vos versions mobile et desktop.

Créer un blog et délivrer des conseils

La rédaction d’articles de blog sur les produits de beauté est un must have dans le secteur. Ses intérêts sont multiples. Il permet d’adresser ses clients, de mettre en avant les produits, de développer l’audience via des tests et de travailler le référencement naturel des pages du site.

Il est toujours bon de collaborer également avec vos pairs. Travaillez les relations avec les blogueurs issus de votre secteur, envoyez-leur des produits, vos dernières nouveautés, incitez-les à parler de votre marque. Il toujours possible de proposer de quoi animer leurs blogs à travers un jeux concours par exemple. Soyez créatif !

Adapter les formats de contenus aux canaux de communication

Photos créatives, conseils, avis sous forme de contenu à partager… testez un maximum de formats et mesurez l’impact en fonction du canal de communication privilégié.

Un des supports les plus efficaces pour montrer l’efficacité d’un produit ou l’identité d’une marque : la vidéo. Elle reste un excellent moyen de communiquer sur les réseaux sociaux et de faire des campagnes payantes sur Google, YouTube. Il faut savoir également que les vidéos boostent bien le positionnement de vos pages dans Google.

Activer un programme de fidélité

La fidélisation de vos clients doit être l’une des clés de votre stratégie marketing. Un client fidèle vous fait économiser des coûts d’acquisition. En effet vous pouvez par exemple générer du chiffre d’affaires via l’envoi d’une simple newsletter. En termes de budget, on est loin d’une campagne Google Shopping.

En plus de cette pratique marketing de base, le secteur de la beauté implique une consommation répétée d’un même produit ou du moins, d’une même gamme de produits. Avec un programme de fidélité vous incitez naturellement vos clients à revenir. C’est la logique employée par Amazon avec ses produits de consommation comme les couches pour bébé ou tout autre produit que l’on achète chaque mois. Et bien un pourcentage de réduction est appliqué sur le montant de la commande chaque mois. Il faut pour cela s’engager de manière mensuelle.

Ajouter des échantillons à vos colis

C’est une technique très efficace si vous souhaitez faire découvrir de nouveaux produits à vos clients. My Little Box en a fait le cœur de son activité puisque chaque mois il propose à ses clients des petits formats de produits cosmétiques dans une box ultra chic au packaging toujours séduisant. Un moyen efficace de faire découvrir sa marque et de fidéliser de nouveaux clients.
Les autres secteurs d’activité du e-commerce